RÉALISATIONS
VEDETTES

 

L'illustration
de nos standards d'excellence

 Découvrez les

 

 

 

 

UN MONDE
D'EXPERTISE

 

CIMA+
c'est plus de 50 champs d'activités

 Découvrez les

 

Accueil / Actualités / Actualités CIMA+ / Le Centre des loisirs de Westmount

Actualités CIMA+

Le Centre des loisirs de Westmount

Par Rénald Fortier
13 janvier 2014

 

Intégration harmonieuse à son environnement, haute performance énergétique, durabilité : bienvenue dans l'univers souterrain du Centre des loisirs de Westmount.

 

La Ville de Westmount dispose maintenant d'un centre des loisirs hors du commun, même qu'il n'a pas son égal dans le monde. C'est que ce nouvel équipement sportif et récréatif de 7 400 mètres carrés, situé à l'angle de la rue Sainte-Catherine Ouest et de l'avenue Lansdowne, est presque entièrement construit sous terre. Sans oublier qu'il se pose comme un modèle d'efficacité énergétique et de durabilité, comme l'illustre l'objectif LEED-NC Or visé par l'équipe de projet.

 

Livré à la fin octobre dernier par Pomerleau, qui a mené à bien le projet sur la base d'un contrat de conception-construction, le Centre des loisirs de Westmount est le fruit d'un investissement global de l'ordre de 40 millions de dollars. L'exécution des travaux s'est échelonnée sur quelque 18 mois, incluant l'aménagement du site et la démolition sélective du vieil aréna qui était en place.

 

Le nouveau bâtiment inclut essentiellement deux patinoires, qui se trouvent à 9 mètres de profondeur dans le sol, ainsi que des salles d'exercice, un centre des jeunes, des vestiaires et des locaux administratifs. Complètent le Centre des loisirs, à l'extérieur, une piscine et une pataugeoire couvrant respectivement 603 et 99 mètres carrés.

 

Conformément à la volonté de la Ville, l'impact visuel du bâtiment est réduit au maximum. Coiffé d'une toiture végétale intensive, il se fond ni plus ni moins dans le prolongement du parc Westmount, y ajoutant environ 1,5 acre d'espaces verts. En fait, seuls une partie des murs sud-ouest et un petit pavillon abritant une issue de secours émergent du sol.

 

« La Ville voulait éviter de construire un très grand bâtiment dans cette zone résidentielle, souligne Carlo Rondina, chargé du chantier pour Martin Marcotte / Beinhaker I Marosi Troy, architectes en consortium. Comme le site était incliné, les patinoires ont donc été enfouies dans la partie haute et nous avons introduit les autres éléments du programme en suivant la pente descendante. Ce positionnement nous a notamment permis d'amener de la lumière naturelle à l'intérieur du bâtiment, plus particulièrement dans les espaces aménagés sur une mezzanine donnant sur les façades au niveau du sol. »

 

La construction d'un tel bâtiment s'accompagnait évidemment de défis importants à relever, tant sur les plans logistique que technique. Et ce fut particulièrement le cas du côté de la structure, selon Louis-Philip Bolduc, chargé de projet chez Pomerleau. « Comme il s'agissait d'un aréna comportant deux patinoires et qu'on ne pouvait pas utiliser de colonnes, donne-t-il en exemple, le toit a en quelque sorte été conçu comme un pont avec des poutres d'acier de grande portée. Nous en avons dû en installer une trentaine de 32 mètres de long et 1,5 mètre de haut. »


 

Efficacité énergétique

 

Si le Centre des loisirs de Westmount se démarque avec son concept souterrain innovateur, il se distingue aussi en raison de son efficacité énergétique. De savoir qu'il affiche une réduction de consommation de 52,4 %, à comparer à la référence du Code modèle national de l'énergie pour les bâtiments, suffit vite à en prendre la mesure.

 

Cette performance est principalement attribuable à la récupération de la chaleur rejetée par les compresseurs servant à refroidir les dalles des patinoires. Une énergie qui est utilisée pour le chauffage des espaces et celui de l'eau chaude domestique. Et qui servira aussi à chauffer l'eau de la piscine en été.

 

« La chaleur des compresseurs est rejetée dans un réseau d'eau tempérée [environ 15 degrés Celsius en hiver] qui circule dans le bâtiment, explique Maxime Boisclair, ingénieur en mécanique chez Beaudoin Hurens. Une quinzaine de thermopompes [deux tonnes en moyenne chacune] installées dans le haut des plafonds viennent y puiser de l'énergie au besoin pour produire de l'air chaud.

 

« Ce qui est intéressant avec ce système, c'est que l'on peut récupérer la totalité des rejets de chaleur pour servir le bâtiment », poursuit-il, en ajoutant qu'une chaudière électrique d'appoint permettra de combler les besoins en chauffage lors des périodes de très grands froids ou s'il devait survenir un bris sur l'un des trois compresseurs.

 

L'éclairage contribue aussi de façon significative à l'efficacité énergétique du bâtiment, notamment parce que des luminaires DEL ont été installés au-dessus des patinoires. Comme ils ne dégagent pas de chaleur, comparativement à des lampes aux halogénures métalliques, les compresseurs ne sont pas davantage sollicités pour produire plus de froid. Et c'est sans compter que les DEL ont une longue durée de vie. »

 

Louis-Philip Bolduc observe de son côté que le fait que le bâtiment soit presque totalement souterrain n'est pas étranger non plus à sa performance énergétique. « À la profondeur à laquelle il est enfoui, la température se maintient toujours à quelque 15 degrés, ce qui évite de traiter de grands écarts de température. En fait, conclut-il, le bâtiment est en soi un gros bloc géothermique passif. »

 

 

Équipe du projet

  • Propriétaire : Ville de Westmount
     
  • Gestion de projet et mise en service améliorée : Genivar
     
  • Réalisation du projet (mode conception-construction) : Pomerleau
     
  • Architecture : Martin Marcotte / Beinhaker I Marosi Troy, architectes en consortium
     
  • Génie électromécanique : Beaudoin Hurens
     
  • Génie structural et civil : CIMA +
     
  • Aménagement paysager : Groupe IBI I DAA
     
  • Coordination LEED : CIMA+
     
  • Mise en place de la toiture végétale : Toits Vertige

 

Performance déchiffrée

  • 52,4 % : réduction de la consommation énergétique par rapport à la référence du Code modèle national de l'énergie pour les bâtiments
     
  • 40 % : réduction de la consommation d'eau potable comparativement à un bâtiment comparable standard
     
  • 95 % : proportion des déchets de construction détournés de l'enfouissement
     
Article original 

 

 

Retour

 

CIMA+ © 2012

Tous droits réservés

Suivez nous sur :

Employeurs de choix au Canada

English  |  Plan du site