Patrick Lalach, devient Vice-président, Transport, Ouest du Canada


Tracer sa route vers le succès par le travail acharné et la conscience professionnelle

 

Patrick Lalach est un professionnel reconnu dans l’industrie en raison du travail qu’il a accompli dans le secteur du transport au cours des 25 dernières années. Diplômé de l’Université de la Saskatchewan, Patrick y a obtenu avec distinction son baccalauréat ès sciences avec spécialisation en génie civil en 1995 et il a travaillé pour deux firmes réputées avant de se joindre à l’équipe de CIMA+. En 2013, Patrick inaugurait le bureau de l’entreprise à Saskatoon.

Associé et dirigeant de CIMA+, Patrick et son équipe en pleine croissance ont dirigé de nombreux projets novateurs en Saskatchewan et dans l’Ouest canadien. Aujourd’hui, nous annonçons avec plaisir la nomination de Patrick au poste de Vice-président, Transport.

Nous avons pu clavarder avec Patrick pour en savoir plus sur son rôle chez CIMA+, sur certaines de ses principales réalisations et sur la manière dont il redonne à sa communauté par le bénévolat.

Vous avez travaillé dans le secteur du transport pendant toute votre carrière. Pouvez-vous partager avec nous des projets et réussites dont vous êtes particulièrement fier ?

« J’ai eu le plaisir de travailler à des projets très variés, du sud jusque dans le Grand Nord, si bien qu’il m’est difficile de n’en choisir que quelques-uns. Je suis particulièrement fier d’avoir directement participé à la planification du tracé, à la conception détaillée et à la construction de 160 km de routes de transport jusqu’aux mines d’uranium de Cameco, dans le nord de la Saskatchewan. Il s’agissait de projets cruciaux pour cette industrie ; les routes devaient être construites rapidement et efficacement pour que le secteur de l’uranium puisse se développer en Saskatchewan.

Le projet routier “Circle Drive South” de 300 M$ consistait dans la conception et la construction d’un réseau autoroutier essentiel à la Ville de Saskatoon, lequel a changé le paysage et la configuration de la circulation pour soutenir la croissance et le développement de la ville. En tant que responsable de la conception de ce projet, j’ai beaucoup appris sur l’interaction avec les entrepreneurs et le travail d’équipe.

Plus récemment, j’ai agi à titre de chargé de projet pour l’équipe de conseillers techniques de la Ville de Saskatoon dans le cadre du projet “North Commuter Parkway and Traffic Bridge” (225 M$). Il s’agissait du premier projet en PPP au Canada portant sur un réseau routier urbain local, incluant deux ponts au-dessus de cours d’eau, le franchissement de baissières dans des milieux naturels fragiles, des exigences architecturales et impliquant une importante équipe de conception-construction travaillant selon un échéancier serré. »

 

En plus de votre rôle chez CIMA+, vous êtes membre d’organisations et de comités divers. Pouvez-vous nous en dire plus à ce propos ?

« Tôt dans ma carrière, mes mentors m’ont appris que pour réussir il fallait constamment apprendre, se constituer de solides réseaux et établir de bons contacts. Je suis devenu un membre actif de plusieurs organisations techniques, dont l’Institut canadien des ingénieurs en transport (CITE), la Société canadienne de génie civil (SCGC) et l’Association des transports du Canada (ATC). J’ai aussi siégé à des comités organisateurs locaux pour quatre conférences nationales qui ont eu lieu en Saskatchewan.

Plus récemment, j’ai commencé à me concentrer sur le volet “affaires” du génie-conseil et je préside actuellement l’Association des firmes de génie-conseil — Saskatchewan (AFGC-SK). Ce groupe a eu une grande influence sur mon perfectionnement professionnel et a grandement fait progresser les relations avec les gouvernements et autres clientèles. L’AFGC-SK contribue à renforcer l’industrie du génie-conseil, tout en démontrant l’apport du travail des ingénieurs-conseils aux projets et à l’économie locale. »

 

Comme nouveau vice-président chez CIMA+, quelle est votre principale priorité ?

« Ma grande priorité est de parvenir à étendre la présence de la division Transport de CIMA+ dans l’Ouest canadien afin d’appuyer les objectifs du plan de croissance de notre firme. Nous continuerons à mettre en place une base solide de leaders dans des marchés et disciplines stratégiques clés et, en nous concentrant sur nos clients et la prestation de services, nous bâtirons notre réputation dans la région. Il est tout aussi important de veiller à disposer des bonnes personnes aux bons endroits, tout en nous assurant de proposer des carrières agréables et gratifiantes. En travaillant non pas avec plus d’acharnement, mais plus intelligemment et en aimant ce que nous faisons, les récompenses suivront. »

 

Comment votre équipe a-t-elle favorisé l’innovation dans les projets de transport réalisés en Saskatchewan et dans l’Ouest canadien ?

« CIMA+ mise beaucoup sur les possibilités d’innovation. Elle investit largement dans des logiciels et des outils adaptés, afin de maintenir un portefeuille et une équipe techniques de premier ordre. Nous avons par exemple mis en place des solutions novatrices, incluant des techniques d’arpentage par numérisation 3D qui permettent d’établir un portrait des conditions existantes en moins de temps et avec plus de précision que les méthodes classiques. Des applications logicielles de modélisation efficaces nous permettent d’évaluer rapidement les options de conception et de planification, ce qui représente une valeur ajoutée pour nos clients. De plus, notre outil le plus précieux est la possibilité de partager des idées et de l’information rapidement et efficacement entre nos équipes partout au pays. »

 

Quels conseils donneriez-vous à un ingénieur en début de carrière ?

« Pour les jeunes ingénieurs et technologues, le plus important est de reconnaître qu’on ne sait pas grand-chose. Vos études postsecondaires n’ont démontré qu’une seule chose : votre capacité d’apprendre. Vous commencez à acquérir une véritable expérience à partir de maintenant et continuerez à le faire tous les jours, au fil des ans, tout au long de votre carrière. On ne cesse jamais d’apprendre et d’accroître sa valeur professionnelle.

L’autre aspect déterminant est l’importance de la conscience de soi. Assurez-vous de bien connaître vos possibilités, ce que vous savez et ce que vous êtes capable de bien faire. Mettez vos connaissances nouvelles et uniques à contribution pour trouver des façons plus efficaces de résoudre des problèmes, tout en acceptant que certaines choses doivent être faites d’une certaine manière. Plus important encore, sachez reconnaître vos points faibles et les aspects à améliorer, afin d’augmenter votre valeur pour la firme et l’industrie. N’hésitez jamais à solliciter une rétroaction critique sur vous-même ou sur votre travail. C’est le seul véritable moyen d’évoluer et de se perfectionner.

Cherchez et identifiez des possibilités d’acquérir une formation générale ou spécialisée supplémentaire, de participer à des programmes de formation continue ou de devenir membre d’une association, si vous croyez que cela peut vous aider à faire progresser votre carrière. Ne l’oubliez pas, c’est votre carrière à vous qui est en jeu. Alors, voyez-y !

Dans ce domaine, nous sommes simplement des personnes qui fournissent des services professionnels à d’autres personnes qui en ont besoin. Ce sont évidemment nos clients, mais ce sont d’abord des personnes avec qui vous devez pouvoir établir des liens et interagir. Lorsque vous aurez réussi cela, de grandes possibilités professionnelles s’offriront à vous. »

 

Quel est votre sport favori et pourquoi ?

« J’ai grandi dans une petite ville de la Saskatchewan et j’ai eu de nombreuses occasions de pratiquer des sports d’équipe, surtout le hockey et le football. Le solide esprit d’équipe associé au sport m’a beaucoup servi dans ma vie et ma carrière. Le football m’interpelle particulièrement parce qu’il est synonyme de leadership et de travail d’équipe. Pour gagner un match de football, il faut que chaque joueur remplisse son rôle ; on ne peut pas gagner tout seul, seulement en équipe. Il en va de même du génie-conseil : c’est une équipe qui remporte un appel d’offres et qui réalise un projet. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *