Aménagement du terminal à conteneurs Viau au Port de Montréal

Conception du premier terminal au Port de Montréal permettant des empilements à six conteneurs de haut, afin d’augmenter la capacité totale de manutention.

L’équipe a réalisé l’étude de capacité portante du terminal, l’étude d’accostage et d’amarrage, l’étude de la circulation pour les accès, l’évaluation des effets environnementaux, la conception des plans et devis, les estimations et l’assistance technique durant les travaux.

Description du projet

L’objectif de ce projet était de répondre au besoin de l’Administration portuaire de Montréal (APM) d’augmenter sa capacité totale de manutention. Le nouveau terminal Viau a bonifié de 26 % la capacité de manutention du Port passant de 1,6 million EVP (équivalent vingt pieds) à 2,2 millions EVP.

Les études d’avant-projet effectuées par CIMA+ ont identifié plusieurs enjeux à prendre en considération pour assurer le succès du projet, notamment : problèmes de propriétés physiques des remblais hétérogènes du site; gestion durable des sols contaminés, facteurs environnementaux et écologiques et mise à niveau des défenses du système d’accostage pour accueillir des navires de plus grande capacité.

Conception des travaux et accompagnement technique

L’équipe de conception a fourni l’ensemble des services de conception du projet et elle a également accompagné l’APM à l’étape de réalisation.

  • Conception du dimensionnement des systèmes de défense d’accostage sur 912 m linéaires. Les défenses d’accostage assument la fonction d’amortisseurs entre le navire et le quai.
  • Modification du poste à quai « est » : ajout d’une cavité pour rail de grue STS au mur de quai existant pour la construction d’une poutre sur pieux (145 pieux de 457 mm de diamètre), afin d’y installer un rail de grue
  • Réhabilitation d’un mur de soutènement (151 m de longueur, hauteur variant de 2,7 m à 5,8 m) devant supporter une charge de train en construisant un nouveau mur retenu à l’aide d’ancrages forés au roc (± 26 m de profondeur)
  • Démolition des infrastructures souterraines existantes
  • Consolidation de 68 500 m2 de sols : compaction dynamique et consolidation dynamique contrôlée
  • Construction de 68 500 m2 de chaussées en enrobés bitumineux et en béton pour les équipements de manutention de conteneurs
  • Construction d’infrastructures souterraines incluant 1,1 km d’égout; 810 m de drain; 1,3 km d’aqueduc
  • Construction d’une nouvelle cour intermodale de cinq voies; réaménagement d’une cour pour les wagons de grain; construction de pistes de roulement en béton compacté; de zone de manœuvre en béton coulé en place pour les grues-portiques
  • Construction de voies ferrées à l’aide de dormants en composite plutôt qu’en bois, permettant de prolonger la durée de vie utile des voies
  • Construction d’une sous-station électrique et d’un réseau de distribution électrique
  • Construction de 15,8 km de conduits électriques et de télécommunication et 23 tours d’éclairage
  • Construction d’un réseau de télécommunications et de caméras
  • Aménagement d’un carrefour avec feux de circulation pour la gestion des camions

Problèmes de propriétés physiques des sols

Le site du terminal Viau était à l’origine un terminal de vrac construit sur des remblais hétérogènes, dont les propriétés physiques ne répondaient pas aux exigences de capacité portante nécessaires pour assurer une performance adéquate du site considérant les énormes charges imposées par l’empilement des conteneurs et les équipements de manutention. Afin d’augmenter la capacité portante du site, des travaux de consolidation des sols par compaction dynamique et consolidation dynamique contrôlée ont été réalisés, ainsi que la construction de chaussées plus épaisses, en enrobés bitumineux et en béton, pour les équipements de manutention de conteneurs.

Gestion durable des sols contaminés

Optant pour la valorisation et la réutilisation sur le site des sols contaminés, l’équipe a optimisé l’épaisseur de la chaussée portuaire en y intégrant les sols contaminés, traités par stabilisation chimique et solidification au ciment comme matériaux de sous-fondation des chaussées du terminal.

Évaluation des effets environnementaux cumulatifs

L’équipe a réalisé l’évaluation des effets environnementaux cumulatifs (Loi canadienne sur l’évaluation environnementale), visant à déterminer les mesures d’atténuation environnementales potentielles et prendre en compte les enjeux soulevés par le public. Le projet a été conçu en intégrant des mesures d’atténuation visant à réduire les impacts environnementaux des opérations portuaires. Aussi, la conception du drainage pluvial incluait des ouvrages de séparation des huiles et sédiments afin d’éliminer les rejets au cours d’eau récepteur. La conception du terminal prévoyait également des grues de déchargement des navires alimentées à l’électricité et un réseau d’alimentation électrique dimensionné pour permettre la conversion des équipements fonctionnant au diesel par une alimentation entièrement électrique.

Outils d'accessibilités