Augmentation de la résistance thermique des lignes de transmission de 161 kV et 230 kV

Deux lignes devaient être mises à niveau pour supporter une hausse des températures d’exploitation et permettre l’intégration au réseau électrique d’Hydro-Québec des 2 000 MW d’énergie produits par les parcs éoliens dans différentes régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

La résistance thermique d’une ligne de 161 kV sur 120 km reliant les postes Goémon et Copper Mountain a été augmentée de 49 °C à 95 °C, ainsi que celle d’une ligne biterne de 230 kV sur 99 km, reliant les postes de Rivière-du-Loup et de Rimouski, de 49 °C à 75 °C. Des interventions ont été nécessaires sur 109 sites afin d’assurer un dégagement au sol suffisant en fonction des nouvelles températures d’exploitation.

De plus, toutes les traverses de routes provinciales ont dû être sécurisées en fonction des normes actuelles, ce qui a impliqué de doubler le nombre d’isolateurs, de procéder à des analyses en fonction des critères climatiques actuels (augmentation de la charge de glace) et d’ajouter des portiques de fin de course complets là où nécessaire.