Les gens derrière CIMA+ : Ahmad Qadiri

Ahmad Qadiri

Faites connaissance avec Ahmad Qadiri

Ahmad Qadiri, un étudiant de quatrième année en génie mécanique à la Memorial University of Newfoundland, s’est mis rapidement au travail lorsqu’il s’est joint à l’équipe de génie mécanique et structurel de CIMA+ à titre de stagiaire. Il a excédé les attentes de son équipe dans le cadre de ses projets de conception et de construction industrielle.

Qu’est-ce qui t’a inspiré à devenir ingénieur ?

Dès mon plus jeune âge, j’adorais démonter les objets pour découvrir comment ils fonctionnaient. C’est cela, combiné à mon talent et à mon intérêt pour les mathématiques et la physique, qui m’a inspiré à devenir ingénieur. Aider les gens en pratiquant un métier que j’adore me pousse à donner le meilleur de moi-même.

Dans quelle discipline du génie souhaites-tu te spécialiser ?

En génie mécanique, avec un intérêt particulier pour l’énergie renouvelable et la conception de composantes. Concevoir et travailler sur des choses qui contribuent à améliorer l’environnement est ma source de motivation.

De quel projet es-tu le plus fier ?

Durant mon stage chez CIMA+, j’ai eu l’occasion de revoir la conception d’une benne de chargement de camion de transport minier pour Rio Tinto Canada (IOC). La nouvelle conception devait être une solution durable pour que la benne puisse supporter le poids constant de très lourdes pierres. Le nouveau concept a permis de réduire les pertes et de réaliser des économies substantielles en augmentant la durabilité de l’équipement et, par le fait même, sa durée de vie utile.

Que signifie l’ingénierie durable pour toi ?

L’ingénierie durable a une grande importance pour moi et c’est pourquoi je souhaite acquérir une expertise en matière d’énergie renouvelable. Maintenir l’équilibre entre les besoins humains et l’environnement est un facteur très important quand on entreprend quelque projet que ce soit. Je crois que l’avenir de la planète dépend des ingénieurs et ingénieures d’aujourd’hui.

Quelle a été ta plus grande source de satisfaction dans la poursuite de ta carrière en génie ?

Une grande satisfaction a été de voir et de comprendre le fonctionnement de l’usine de bouletage de Rio Tinto Canada (IOC). J’ai pu voir comment chaque système fonctionne individuellement tout en travaillant en synergie avec l’ensemble. Mais, ma plus belle récompense sera d’accéder au titre d’ingénieur professionnel.

Quel a été ton plus grand défi dans la poursuite de ta carrière en génie ?

Mon plus grand défi a été de combattre mon désir de perfection et d’apprendre à être réaliste quant à mes attentes. Cela implique d’être créatif et stratégique pour concevoir la meilleure solution technique en fonction des contraintes temporelles et budgétaires.

Quel conseil veux-tu donner aux étudiants et étudiantes en génie, actuels et futurs ?

Pour poursuivre avec succès une telle carrière, il faut vraiment aimer ce domaine. Ce sera difficile ; vous ferez face à des difficultés ; vous devrez travailler tard le soir et tôt le matin. Si vous avez une réelle passion pour le génie, tous vos efforts auront valu la peine.

Y a-t-il un fait personnel que tu aimerais partager avec nous ?

Je joue beaucoup au soccer et j’aime me tenir en forme en allant au gym. À la Memorial University of Newfoundland, je faisais partie de la ligue universitaire d’athlétisme et de l’équipe de soccer. Je suis convaincu que le fait d’être en bonne forme physique est très important pour avoir un esprit sain dans un corps sain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Outils d'accessibilités