LES GENS DERRIÈRE CIMA+ : QUSAI SALEH

Qusai Saleh

Voici Qusai Saleh, ing.

Chez CIMA+, nous pouvons compter sur des esprits brillants qui s’efforcent de laisser une empreinte positive sur le monde. Qusai est ingénieur électrique depuis plus de 13 ans et sa passion lui a donné des occasions de travailler aux quatre coins de l’Amérique du Nord. Qusai est une étoile montante de l’équipe Énergie et Ressources chez CIMA+. Il travaille à Calgary, en Alberta, et nous avons eu l’occasion d’en apprendre plus à son sujet.

Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir ingénieur?

J’ai été motivé à devenir ingénieur par mon désir de comprendre le fonctionnement des choses et d’utiliser cette passion pour améliorer ma communauté.

 

Quel est votre champ d’expertise et pourquoi l’avez-vous choisi?

Je suis ingénieur électrique et ma spécialité est la protection des réseaux électriques et les mesures de contrôle connexes. La demande d’énergie renouvelable continue de croître et notre réseau électrique devra jouer un rôle vital dans notre avenir. J’ai choisi ce domaine parce qu’il me permet d’avoir un impact positif sur notre société.

 

De quel projet êtes-vous le plus fier et comment ce projet a-t-il aidé la communauté?

Tôt dans ma carrière, j’ai participé au projet de ligne de transport de l’ouest de l’Alberta. À ce jour, c’est la plus grande ligne de transport de l’histoire de la province. La technologie utilisée – le courant continu à haute tension (CCHT) – est un aspect qui distingue ce projet des autres projets de ce type au Canada. Outre le fait que ce type de conception est plus efficace et moins coûteux que ce qu’on voit normalement, les systèmes à CCHT permettent que de multiples sources de courant de petite taille (énergie solaire ou éolienne) alimentent le réseau en électricité.

Ce projet a été fondamental pour attirer divers producteurs d’électricité indépendants en Alberta, car il leur a permis de brancher leurs installations éoliennes et solaires au réseau électrique.

 

Qu’est-ce que le génie durable pour vous?

Pour moi, le génie durable signifie l’application des principes du génie de façon à favoriser un développement social et économique positif tout en réduisant l’impact environnemental.

 

En tant que leader d’avenir pour le monde du génie, quelle a été votre plus grande récompense?

Les ingénieurs-es peuvent avoir un immense effet sur le monde. Je trouve très stimulant que les projets sur lesquels j’ai travaillé jusqu’à maintenant aient produit des effets positifs sur des communautés, grandes comme petites.

D’un point de vue personnel, ma carrière m’a permis de découvrir des endroits très intéressants en Amérique du Nord. De petites villes isolées du nord de la Colombie-Britannique à l’un des réseaux électriques les plus anciens du monde, qui est situé à Washington D.C., j’ai eu la chance de visiter des endroits hors du commun que je n’aurais jamais pu voir si je n’avais pas fait carrière en génie.

 

Quel conseil donneriez-vous à une personne souhaitant faire carrière en STIM?

Si vous possédez des compétences techniques en mathématiques et en sciences, vous pourrez obtenir un diplôme de génie ou de sciences, mais l’empathie est votre atout le plus important. C’est en trouvant des points en commun, en comprenant l’expérience des gens et en étant capable de tisser des relations que vous vous distinguerez de vos pairs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.