Déconstruction du pont Champlain d’origine

Inauguré en 1962, le pont Champlain est une structure majeure et complexe de plus de 3,4 km de long qui enjambe les zones sensibles du fleuve Saint-Laurent et de la voie maritime.

Le pont Champlain a fait l’objet de plusieurs réparations majeures au fil des ans, en plus d’avoir atteint sa durée de vie utile. Le gouvernement fédéral a donc décidé de déconstruire l’ancienne structure et d’en construire une nouvelle. Le démantèlement permettra de libérer des terrains en berges de sept hectares et d’y réaliser un projet à vocation publique. Ce volet intitulé « Héritage Champlain » est un programme visant à mettre en valeur les berges et l’estacade qui traverse le fleuve Saint-Laurent.

Caractéristiques particulières de l’ouvrage

  • Lien économique vital entre Montréal, la Montérégie et les États-Unis (plus de 20 milliards de dollars de marchandises y transitent chaque année)
  • Structure en béton et en acier de type cantilever avec une section centrale d’une portée de 215 m au-dessus de la Voie maritime du Saint-Laurent
  • Longueur d’un peu plus de 3,4 km comprenant les approches en béton dont les tabliers sont constitués de poutres précontraintes maintenues ensemble par un système de post-tension transversale
  • Structure comprenant 56 piles (48 simples et 8 triples)

Gestion des risques

Le projet de déconstruction du pont Champlain présentait des risques importants et un degré de difficulté très élevé en raison de sa composition, de son état de dégradation et des travaux de renforcement réalisés au cours des années.  Notre rôle a été de nous assurer que le choix des méthodes de travail utilisées par l’entrepreneur sélectionné en conception-construction respecte les exigences du contrat tout en minimisant les risques. La présence de plusieurs types de renforts en lien avec la détérioration variable de plusieurs éléments structuraux a nécessité plusieurs méthodes de travail complexes, chacune comportant des risques pouvant compromettre un ou plusieurs éléments sur plusieurs plans : santé, environnement, développement durable, échéancier et coûts des travaux.

La planification des travaux de déconstruction a tenu compte des impacts sur :

  • La sécurité des employés, des travailleurs et du public
  • L’environnement, la faune et la flore
  • La navigation dans le chenal de la voie maritime, la continuité des opérations et l’intégrité des infrastructures, de même que la navigation de plaisance sur le fleuve
  • La circulation locale ainsi que sur le réseau autoroutier et la qualité du milieu de vie des riverains
  • L’intégrité des infrastructures et la continuité des opérations du nouveau pont Samuel-De Champlain

Outils d'accessibilités