La transformation numérique chez CIMA+

La création d’une entreprise d’ingénierie axée sur l’innovation n’est pas le fruit du hasard. Au contraire, cela demande un travail constant et un engagement sans faille. Un tel résultat exige aussi et surtout l’engagement de visionnaires dévoués, capables de repousser les limites et de rechercher de meilleures méthodes de travail.

L’un de nos chefs de file en matière d’innovation, Gary Drozda, s’efforce de rester à la fine pointe des avancées technologiques. Dans cet article, il explique comment sa récente participation à l’Université Autodesk (UA) l’inspire, lui et son équipe, à mettre de nouvelles idées en pratique.

 

Une feuille de route d’innovations

Depuis le début de sa carrière, il y a plus de 35 ans, Gary préconise un processus de conception des bâtiments fondé sur l’utilisation des plus récentes technologies. À l’époque, les conceptions étaient généralement esquissées à la main sur une planche à dessin. Mais lorsque Gary a constaté comment la technologie numérique pouvait transformer un processus de conception, il n’y avait plus de retour en arrière possible. C’est là qu’il s’est exclamé : « Ouah, quel moment Eureka! », se souvient-il.

Gary est désormais un spécialiste de la conception et de la construction virtuelles et de la modélisation des informations sur le bâtiment. En tant que directeur national de ce secteur, il éveille l’intérêt d’une nouvelle génération de penseurs novateurs.

 

Un engagement en faveur de l’apprentissage en continu

Gary connaît l’importance de suivre le rythme effréné de l’innovation technologique. C’est pourquoi il a participé à cette grand-messe annuelle des utilisateurs de produits Autodesk presque chaque année depuis sa création en 1993.

Au début, l’évènement ne réunissait que quelques dizaines de participants. Cette année, plus de 10 000 personnes ont assisté à l’UA, ce qui en fait l’une des conférences dans le domaine des technologies appliquées à l’architecture, à l’ingénierie et à la construction les plus importantes et les plus influentes au monde.

 

Une source d’inspiration

Cette année, Gary a eu le plaisir de se rendre à l’UA accompagné de trois membres de son équipe. « Nous avons beaucoup appris, dit-il. Lorsque nous sommes revenus, nous avions chacun différentes idées à explorer et à mettre à l’essai. Cette conférence permet à CIMA+ d’aller plus loin et de faire plus. »

« Comme je suis convaincu que nous pouvons toujours nous améliorer, je cherche à découvrir tout ce qui est nouveau et peut nous faire progresser. Peu importe comment les choses sont faites aujourd’hui – il y a toujours une meilleure façon de procéder. »

Alors, quels sont les faits marquants de l’UA 2022 selon Gary? D’après lui, bien que plusieurs des nouvelles idées présentées étaient intéressantes, deux innovations en particulier sont susceptibles d’avoir le plus grand impact sur la numérisation du travail chez CIMA+ : le métavers et les technologies infonuagiques.

 

Le métavers sera bientôt un incontournable

« Il est clair que l’avenir appartient au métavers », affirme Gary, qui décrit celui-ci comme un environnement en ligne où convergent les réalités virtuelle, augmentée, mixte et physique. Il s’agira d’un monde virtuel ouvert et connecté, qui ne dépendra pas de dispositifs particuliers et ne sera pas la propriété d’un seul fournisseur. Il estime que cette avancée offre des possibilités intéressantes en matière de conception de bâtiments.

« Une grande partie de cette technologie existe depuis un certain temps, explique-t-il. Jusqu’à maintenant appliquée aux jeux vidéo, elle est maintenant intégrée aux environnements de conception en ingénierie. »

Gary s’attend à ce que la conception virtuelle de bâtiments devienne encore plus immersive et réaliste, offrant aux clients un moyen incomparable de visualiser et de faire l’expérience de leurs projets, et ce, bien avant qu’ils ne deviennent réalité.

 

Tout est destiné à l’informatique dématérialisée

Un autre message clé de l’UA cette année est relié au fait que les technologies infonuagiques prendront de plus en plus d’importance à mesure que les processus et les flux de travail seront intégrés au nuage. Gary précise que cela dépassera largement le fait de se connecter et de travailler sur des fichiers partagés ou de collaborer à des projets.

« Ce que j’ai découvert à l’UA, c’est qu’il existe maintenant de véritables ordinateurs virtuels; donc vous vous connectez au nuage et vous commencez immédiatement à travailler. Par conséquent, l’ordinateur de votre bureau n’a plus besoin d’être aussi puissant, car son rôle se limite à vous permettre de vous connecter au nuage, vous permettant de travailler aussi efficacement que votre connexion au réseau vous permet de le faire. »

Selon lui, cela signifie qu’à l’avenir, la réalisation des animations et des rendus 3D nécessaires à la création des séquences de réalité virtuelle n’exigera plus que des entreprises comme CIMA+ aient à se doter d’autant d’ordinateurs de conception coûteux et très puissants. « Maintenant, nous pouvons réellement tout transférer sur le nuage et réaliser nos projets dans cette infrastructure. »

 

L’innovation en action

Des idées novatrices sont déjà à l’œuvre chez CIMA+. Nous recourons à des technologies de pointe, comme la réalité virtuelle, pour révolutionner le processus de revue de conception dans le cadre de certains de nos grands projets, comme dans le cas de cette usine de traitement des eaux usées en Ontario.

Nos équipes ont également conçu des solutions technologiques qui leur permettent de travailler plus efficacement. Par exemple, cette application conçue pour Autodesk Revit facilite le processus de spécification des barres d’armature dans les dalles de béton.

 

Définir un nouvel horizon pour une nouvelle génération d’innovateurs

La vision de Gary renforce la culture de l’innovation chez CIMA+, mais son approche stimulante a également eu un impact un peu plus près de lui.

Lorsque son fils Justin a décidé de rejoindre lui aussi l’industrie de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction, il y a environ neuf ans, Gary lui a conseillé de se tenir au fait des nouvelles technologies, de continuer à apprendre et de tenter de se trouver un emploi au sein d’une entreprise qui encourage les idées innovantes.

Justin a bel et bien suivi les conseils de son père. « C’est pourquoi il travaille maintenant chez CIMA+ », dit Gary, sourire en coin.

Pour ce chef de file visionnaire, l’innovation ne consiste pas seulement à rester à la fine pointe du progrès, mais plutôt d’offrir davantage de valeur aux clients et à travailler plus efficacement. Il s’engage donc à encourager l’innovation partout où il le peut et à appuyer la prochaine génération d’innovateurs CIMA+.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *