Étude stratégique sur l’électrification des réseaux de transport collectif

Prévoir les impacts d’une transition vers l’électrification sur l’ensemble des variables.

Sous contrainte de la technologie disponible et dans la perspective de contribuer à l’atteinte de la cible de réduction des gaz à effets de serre (GES) du gouvernement du Québec, les sociétés participantes ont retenu les services de CIMA+, en partenariat avec SETEC et Abscisse, pour étudier et analyser la faisabilité d’électrifier de manière progressive son réseau de transport.

L’étude de faisabilité a porté sur l’impact qu’une transition vers des technologies électriques aurait sur les infrastructures, l’exploitation, et l’entretien des réseaux d’autobus. Cette étude a aussi présenté les impacts en matière de coûts d’immobilisation et d’exploitation à l’aide d’une analyse économique sur un horizon de 25 ans.

L’objectif du projet consistait à analyser et à documenter les impacts sur l’ensemble des variables afin de déterminer la faisabilité du projet. L’analyse s’attardait à trois types de recharge envisageable, soit l’utilisation d’autobus à recharges lentes, rapides et mixtes.